octobre 8, 2014
Google+ : bienvenue dans la Matrice « InternetActu.net

on entend rarement parler de ce qui se passe sur Google+, et on reçoit peu de lien nous invitant à aller y voir.
La raison de ce constat est simple, pour Charles Arthur : Google+ n’est pas un réseau social. Google+, c’est la Matrice.

janvier 1, 2014
"nous sommes parvenus à un tel degré d’industrialisation, de personnalisation de la relation entre individus et organisation, que celle-ci n’a jamais été autant endommagée"

— Daniel Kaplan - Le Big Data fait-il l’inverse de ce qu’il promet ?

décembre 31, 2013
"Nous sommes dans un monde où l’on a industrialisé l’objet de la confiance : la relation."

- Le Big Data fait-il l’inverse de ce qu’il promet ?

septembre 28, 2013

cinqminutesdepause:

Il faut voir ce film si vous avez un quart d’heure devant vous d’ici au 19 septembre (jeudi) ! La meilleure façon est encore d’appuyer sur lecture, car si vous le commencez vous le finirez.

Ce court-métrage, remarqué au TIFF (Toronto International Film Festival) raconte l’histoire d’un amour à l’heure des réseaux sociaux. Je ne vous en dis pas plus mais j’ai beaucoup aimé.

Merci à P. qui me l’a fait découvrir via http://www.vodkaster.com/actu-cine/Noah-court-metrage-canadien-facebook-chatroulette-skype-3494, et j’en profite au passage pour faire plaisir aux copains et vous recommander Vodkaster, super site lorsqu’on est fan de cinéma !

4:30pm  |   URL: http://tmblr.co/Zpwi2ywDv5Bx
  
Classé dans: vidéo web 2.0 sexualité 
février 21, 2013
"Nous n’écrivons plus. Nous écrivons sans écrire, comme le montre Facebook qui informe nos profils et nos réseaux sociaux sans que nous n’ayons plus à écrire sur nos murs. Nos organes numériques nous permettent d’écrire automatiquement, sans nécessiter plus aucune compétence particulière. Et c’est encore plus vrai à l’heure de la captation de données comportementales et corporelles. Nos profils sont renseignés par des cookies que nos appareils techniques écrivent à notre place. Nous nous appareillons de capteurs et d’API “qui font parler nos organes”. Les interfaces digitales auxquelles nous nous connectons ne sont plus des claviers ou des écrans tactiles… mais des capteurs et des données."

— Christian Fauré - Entretiens du Nouveau Monde industriel

(Source : internetactu.net)

février 15, 2013
"L’insouciance simpliste du libre marché caché derrière la vague d’entreprise P2P, et spécialement celles qui tentent de déraciner les réglementations qui protègent les consommateurs, est loin d’être la vague de l’avenir. Ce mercantilisme déguisé en progrès, la démesure en vision, l’égoïsme cynique comme communauté d’esprit sont des bombes à retardement."

Tom Slee - Peer-to-Peer Hucksterism: An Open Letter to Tim Wu

(Source : internetactu.net)

février 6, 2013
"Twitter est le mirage qui, à mesure que vous approchez, s’éloigne. Et pourtant, vous approchez."

Joyce Carol Oates

(Source : internetactu.net)

janvier 9, 2013
"Nous avons accepté des contrats que nous n’avons jamais lu, aux clauses obscures et changeantes par ailleurs. Nous avons cédé les droits et la propriété de souvenirs, d’images, de notre passé, de nos pensées à des sociétés de services informatiques sur un autre continent régi par un autre droit, une autre langue et sur lequel la moindre procédure judiciaire est d’un coût dissuasif. Nous avons fait preuve là d’une ingénuité aussi paradoxale que la phobie du réseau des années 1990."

— Pierre Bellanger - De la souveraineté numérique

juillet 10, 2012
"L’émergence d’un marché du livre imprimé a baissé le coût d’entrée pour les auteurs et a diminué progressivement les filtres et les restrictions traditionnelles à la production de livres. La perception que l’on était face à un excès de livres était directement motivée par le sentiment qu’ils étaient écrits par des gens qui n’auraient pas dû le faire."

Chad Wellmon - “Pourquoi Google ne nous rend pas stupides… ni intelligents”

(Source : internetactu.net)

juin 5, 2012
"Malgré l’accroissement de l’information disponible, l’attention des médias semble se focaliser autour d’un nombre de plus en plus restreint de sujets. Si l’emballement médiatique était autrefois un accident, il est devenu, depuis le Web 2.0, le produit quasi-quotidien de l’information continue."

— Nicolas Govillot, Nicolas Manquest et Dimitri Petrakis - L’emballement médiatique à l’ère de Twitter : toujours plus sur toujours moins de sujets

(Source : samsa.fr)

Mes coups de cœur Tumblr: Plus de coups de cœur... »