octobre 3, 2014
"Cette exhumation sournoise du statut ne se traduit pas encore par des différences de droits formels entre les citoyens, mais par des formes sophistiquées de discrimination passant par un accès sélectif de fait aux biens publics (lesquels voient leur volume reculer), par la ségrégation spatiale (allant jusqu’à la création d’enclos protégés d’habitations de luxe), la multiplication des clubs privés à accès limité. Le retour du statut prend aussi de multiples formes sur le terrain symbolique qui constitue autant d’éducation ou de tolérance à la discrimination sociale. La restauration de la valeur positive du mot “privilèges” est symptomatique de cette évolution. Sur ce terrain, les immigrés du Sud dans les pays du Nord jouent les poissons pilotes de la discrimination et de la restauration du statut, de par leur infériorité en droit liée à leur non-citoyenneté."

—  jacques Ould Aoudia - Captation ou création de richesse ?

juillet 1, 2014
Entretien entre Nolwenn Le Blevennec et Bernard Stiegler pour Rue 89 | Ars Industrialis

juin 27, 2014
"On a longtemps pensé, suite aux pionniers que le renversement des structures sociales, politiques et hiérarchiques allait pouvoir se faire par la simple technique. Mais ce déterminisme technologique, que dénonce Morozov, dessert plus les causes qu’il défend que le contraire. On a pensé que la lutte contre les autorités allait se faire tout seule. C’est oublier bien vite combien cela est et demeure un objet de lutte social, un objet de lutte politique bien avant que d’être un objet technique. Il y a souvent un manque de profondeur historique dans les discours sur l’internet. Quand on lit les propos des pionniers qui rêvent que la technique soit un outil de remise en cause des hiérarchies, on constate qu’ils ont oublié la profondeur historique de ces questions : le socialisme libertaire, l’anarchisme, le mouvement ouvrier qui eux aussi ont remis en cause les hiérarchies, se sont battus contre le centralisme"

— Sébastien Broca - Ce que l’internet n’a pas réussi (3/4) : distribuer l’autorité

janvier 8, 2014
"La réalité semble ne plus avoir le moindre déterminisme. L’anticipation des comportements est devenue plus importante que les déterministes sociaux."

Antoinette Rouvroy - Big data : l’individu au détriment des catégories

janvier 2, 2014
"Désormais, la modélisation numérique du monde, du social, tient lieu de réalité. Il permet de rendre le monde signifiant, prévisible, sans avoir plus besoin d’interroger les individus sur leurs intentions."

Antoinette Rouvroy - Big data : l’individu au détriment des catégories

janvier 1, 2014
"nous sommes parvenus à un tel degré d’industrialisation, de personnalisation de la relation entre individus et organisation, que celle-ci n’a jamais été autant endommagée"

— Daniel Kaplan - Le Big Data fait-il l’inverse de ce qu’il promet ?

décembre 31, 2013
"Nous sommes dans un monde où l’on a industrialisé l’objet de la confiance : la relation."

- Le Big Data fait-il l’inverse de ce qu’il promet ?

décembre 6, 2013
"Les violences entre “fascistes” et “antifas” des nouvelles générations ont des allures de révoltes et de règlements de comptes entre bandes d’adolescents ou de post-adolescents mus par le besoin de décharger leur agressivité dans une société qui se veut policée, à la manière des affrontements de certains supporters de clubs de football."

— Jean-Pierre Le Goff - Du gauchisme culturel et de ses avatars

novembre 27, 2013
"on croit et on veut faire croire que que le système économique et social tel qu’il existe aujourd’hui va durer jusqu’à la fin des temps avec, tout au plus, des corrections mineures."

— Krzysztof Pomian - Partir du présent

novembre 14, 2013
"Le feu a un côté aseptisant. C’est une façon de nier le cadavre et de liquider l’imaginaire de la décomposition. Ses progrès vont de pair avec le déni de la mort et de sa réalité biologique."

— Jean-Didier Urbain - La crémation, une rupture anthropologique majeure

4:30pm  |   URL: http://tmblr.co/Zpwi2y_Ngt3d
  
Classé dans: lecture le monde société mort 
Mes coups de cœur Tumblr: Plus de coups de cœur... »